Gynécologie médicale

Vous êtes ici :

Gynécologie médicale

Presentation de la spécialité

La gynécologie médicale est une spécialité complète à l’interface de l’endocrinologie, de l’obstétrique et de l’oncologie, c’est la médecine interne de la femme. Le DES est articulé autour de ces trois axes, apporte une formation de qualité qui permettra de prendre en charge les patientes dans leur globalité et de les accompagner à toutes les étapes de leur vie, de l’adolescence à la fin de vie. 

 

Cette formation s’articule donc autour de 4 axes : 

  • la contraception, l’orthogénie, l’éducation, la prévention et prise en charge des IST & le planning familial 
  • la prise en charge de l’infertilité du couple, le suivi de la grossesse normale ainsi que les questions de sexualité 
  • la prise en charge de la ménopause, des pubertés pathologiques et des pathologies endocriniennes à orientation gonadique chez les 2 sexes 
  • le dépistage, la prise en charge et le suivi des cancers génitaux et mammaires. 

Il s’agit d’une spécialité en pleine expansion avec une augmentation significative du nombre de poste ouverts aux ECN. 

Pour le mode d’exercice futur, il y a possibilité d’exercer en libéral. Par ailleurs de plus en plus de postes hospitaliers sont ouvert. 

    Association / Syndicat

    Association nationale des Internes en Gynécologie Médicale

    http://aigm.asso.fr/

    assoigm@gmail.com

    Postes ECN 2020

    Points positifs

    • Discipline variée, 
    • Petits gestes techniques, 
    • Suivi de la femme dans sa globalité, 
    • Transversalité, 
    • Pas de garde après l’internat. 

    Points négatifs

    • Diplôme reconnu uniquement en France, 
    • Sentiment de sous-spécialité, 
    • Peu de postes hospitaliers, 
    • Disparité de formation entre les grands centres et les autres CHU

    Collège des enseignants

    https://www.fncgm.com/

    Maquette

    Années

    2 semestres

    • 1 stage hospitalier dans la spécialité ou en endocrinologie-diabétologie-nutrition, ou oncologie ou en médecine de la reproduction.
    • 1 stage hospitalier en gynécologie obstétrique

    4 semestres

    • 1 stage hospitalier dans la spécialité ou en endocrinologie-diabétologie-nutrition, ou oncologie ou en médecine de la reproduction. Ce lieu peut avoir notamment une activité d’oncologie mammaire et gynécologique, en orthogénie, ou en gynécologie de l’enfant et de l’adolescente, ou en médecine ou biologie de la reproduction.
    • 1 stage hospitalier en gynécologie obstétrique
    • 1 stage hospitalier en gynécologie obstétrique (ayant éventuellement une activité orientée vers les urgences gynécologiques, les grossesses pathologiques) ou endocrinologie-diabétologie-nutrition, ou oncologie ou en médecine de la reproduction. Ce lieu peut avoir notamment une activité en sénologie, en assistance médicale à la procréation ou en orthogénie
    • 1 stage libre

    1 an

    • 1 stage d’un an ou 2 stages d’un semestre en secteur hospitalier ou non dans la spécialité de façon classique, couplé, ou mixte

    Options

    Néant

    Formation Spécifiques Transversales

    • cancérologie
    • médecine et biologie de la reproduction – andrologie
    • pharmacologie médicale / thérapeutique

    Poster le commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Inscrivez vous à notre liste de diffusion !

    Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir des informations régulières sur l'ISNI et son réseau !

    Vous avez bien été inscrit-e !