Le passage obligé du bon interne: lire religieusement le magazine H!

   
    
Tap To Call

Gynécologie médicale

 

aigm

Association nationale des Internes en Gynécologie Médicale (AIGM)
Siège social : Faculté de médecine Paris Descartes – 15, rue de l’Ecole de Médecine – 75006 Paris
E-mail : assoigm@gmail.com
Site internet : www.asso.aigm.fr
Forum : www.e-carabin.net (section Internat / Spécialités)

 

PRÉSENTATION DE LA SPÉCIALITÉ

La gynécologie médicale est une spécialité médicale complexe à l’interface de l’endocrinologie, de la gynécologie chirurgicale & obstétrique et de l’oncologie, c’est la médecine interne de la femme ! Le DES articulé autour de ces trois axes, apporte une formation de qualité qui permettra de prendre en charge les patientes dans leur globalité et de les accompagner à toutes les étapes de leur vie, de l’adolescence à la fin de vie.

Cette formation s’articule donc autour de 4 axes :

– Le suivi gynécologie de la femme à risque, la contraception, l’orthogénie, la prévention et prise en charge des IST et des troubles d’ordre sexuel

– Le diagnostic, le traitement et le suivi des pathologies bénignes et malignes, pelviennes et mammaires

– La gynécologie endocrinienne et notamment la prise en charge de la ménopause, des pubertés pathologiques et des endocrinopathies gonadiques et gravidiques

– La prise en charge de l’infertilité du couple et l’assistance médicale à la procréation.

Pour dire halte aux idées reçues, la GM est une spécialité médicale avec ses spécificités. Elle constitue le bras médical du domaine gynécologique et ce exclusivement ! Elle ne va pas disparaître ! Elle possède des débouchés importants en post-internat (plus de 80% de postes dans toute la France !) et en hospitalo-universitaire, et constitue la filière ”reine” dans le domaine de la reproduction. Le solde des droits au remord est positif vers notre DES et la satisfaction parmi les internes (enquête nationale 2010) est supérieure à 95% !!!

La Formation théorique

– Cours nationaux d’excellente qualité ! 2 journée (Jeudi & vendredi), 3 fois par an A Paris, pour tous les internes de France.

Pour toutes les promotions.

Programme : Gynécologie oncologique, infectieuse & sénologie, Urgences gynécologiques & obstétricales, Explorations organiques & fonctionnelles (colposcopie, hystéroscopie, échographie, imagerie, cytologie, anatomo-pathologie), Génétique & cytogénétique, Grossesse normale et pathologique, Accouchement normal & pathologique, Biochimie hormonale, Biologie cellulaire & moléculaire, Physiologie & Pathologies hormonales (puberté, cycle menstruel, ménopause), Pharmacologie (hormonothérapies substitutives), Contraception & Orthogénie, Stérilité & AMP, Sexologie & Andrologie.

– Cours locaux en fonction des interrégions.

– Mémoire de DES (comme toutes les spécialités) substituable par une publication & Thèse de médecine.

La Formation pratique = 4ans

– 3 semestres dans des services agréés pour le D.E.S. de GM, d’endocrinologie et métabolismes, d’oncologie ou pour le D.E.S.C. de médecine de la reproduction. Un de ces semestres peut également être effectué dans un service où sont réalisées des explorations fonctionnelles et agréé pour les D.E.S. de radiodiagnostic et imagerie médicale, ou d’anatomie et cytologie pathologiques ou pour les D.E.S.C. de biologie de la reproduction, de biologie hormonale et métabolique, de biologie moléculaire ou de cytogénétique.

– 3 semestres dans des services de gynécologie obstétrique agréés pour le D.E.S. de GO

– 2 semestres libres

Les Formations complémentaires

Il existe 3 types de formations complémentaires en GM, comme dans les autres spécialités :

– Les DU (ou DIU) : diplômes universitaires qui donnent une compétence dans un domaine particulier (par exemple échographie, colposcopie, pathologie hypophysaire, ménopause, gynécologie pédiatrique…)

– Les DESC : 2 années comprises entre l’internat et l’assistanat pour se surspécialiser, notamment Médecine de la reproduction et Cancérologie

– Le Master Recherche pour poursuivre une carrière hospitalo-universitaire

  L’exercice de la spécialité, après l’internat, peut s’effectuer aussi bien en ville en cabinet, en centre pluridisciplinaire de soins, qu’en service hospitalier ou hospitalo-universitaire, notamment dans le cadre des services de gynécologie médicale générale, de médecine de la reproduction et d’oncologie gynécologique.

L’AIGM et notamment son Bureau est toujours présente pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Vous pouvez nous contacter par téléphone, par mail ou directement sur notre forum e-carabin !vices agréés pour d’autres D.E.S. ou pour des D.E.S.C.

 

L’AIGM et notamment son Bureau est toujours présente pour vous aider et répondre à toutes vos questions. Vous pouvez nous contacter par téléphone, par mail ou directement sur notre forum e-carabin !vices agréés pour d’autres D.E.S. ou pour des D.E.S.C.

One Response so far.

  1. yasmine ben kraiem says:

    Bonjour,
    je viens de passer l’ecn, et je suis intéressée par faire l’internat de gynécologie médicale à Paris. Comme je viens de Toulouse, je n’ai aucun contact d’internes parisiens pour poser quelques questions. Serait il possible d’être mise en relation avec un interne de gynécologie pour pouvoir bénéficier de son retour d’expérience?
    Merci d’avance,
    Yasmine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>