Le passage obligé du bon interne: lire religieusement le magazine H!

   
    
Tap To Call

Medecine Generale

ET POURQUOI PAS LA MEDECINE GENERALE?

DES, DESC et maquette

L’internat de Médecine Générale se déroule en trois ans, il s’agit d’un DES comme pour l’ensemble des autres spécialités et il donne accès à un certain nombre de DESC de type 1 tels que urgences, nutrition, vasculaire, allergologie, médecine du sport, médecine légale, nutrition et au DESC de type 2 qu’est la gériatrie.

Sa maquette en six semestres comporte 4 stages obligatoires (Médecine adulte, Gynéco-Pédiatrie, Urgences et stage chez le Praticien) et 2 stages libres (avec possibilité de faire un deuxième stage chez le praticien appelé SASPAS); un des 6 semestres devant se faire en CHU.

La filière universitaire est en marche !

Depuis la création du DES de Médecine Générale en 2004, nous avons vu arriver des Professeurs des Universités (PU) de Médecine Générale, des Maîtres de conférences et des Chefs de Clinique ambulatoires (par opposition à « hospitaliers ») : les soins en cabinet constituent la moitié de leur activité, l’autre moitié étant dédiée à l’enseignement. Les postes sont en train d’être créés, de plus en plus de maîtres de stage sont recrutés : la Médecine Générale Universitaire est en plein essor !

Objectif : le libéral

L’objectif est bien évidemment de nous propulser vers le monde ambulatoire et libéral. La majeure partie de notre formation se déroule en services hospitaliers mais elle va peu à peu se tourner vers l’ambulatoire afin de mieux appréhender ce que sera notre pratique quotidienne. Le stage chez le praticien est un premier pas, les cours théoriques sur la gestion d’un cabinet, la fiscalité et les relations avec la Sécurité Sociale en sont un deuxième ! La suite s’organise tout logiquement avec les remplacements qu’il est possible de faire dès l’obtention de la licence de remplacement auprès du Conseil de l’Ordre, plus précisément à la fin du stage chez le praticien.

En pratique

Fini l’hyperspécialisation ! Utilisons les connaissances acquises durant le deuxième cycle pour apprécier un patient dans sa globalité. A nous les actions de prévention, la médecine de premier recours et le suivi au long cours. Le médecin généraliste restera toujours le premier maillon de la chaîne de soins mais sa fonction s’oriente de plus en plus vers la coordination des soins entre les différents spécialistes, les réseaux de ville, les services hospitaliers puis vers l’élaboration de la synthèse de l’ensemble des prises en charge.

En conclusion

Vous préférez un patient entier plutôt que découpé en morceaux ? Vous préférez prévenir que guérir ? Vous préférez savoir l’essentiel sur tout que tout sur pas grand-chose ? Alors la Médecine Générale est faite pour vous !

One Response so far.

  1. Levy julien says:

    Bonjour,
    Je voulais avoir des informations sur le desc de médecine du sport, la méthode de sélection, le nombre de places dispo
    Si la maquette était modifié?
    Merci!!!
    Julien levy

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>