Le passage obligé du bon interne: lire religieusement le magazine H!

   
    
Tap To Call

Psychiatrie

Association-Francaise-Federative-des-Etudiants-en-Psychiatrie-AFFEP_large

Association Fédérative Française des Etudiants en Psychiatrie (AFFEP)
www.afepp.fr


PRÉSENTATION DE LA SPÉCIALITÉ

Bien sûr, vous imaginez déjà vos proches ironiser en soirée : « Et là, tu es entrain de m’analyser ?! », c’est inévitable ! Mais au delà des caricatures, la psychiatrie est un monde passionnant, dont on n’imagine qu’une infime partie au sortir de sa DCEM4.

La psychiatrie est une discipline faite de diversité. Purement clinique, elle offre une sémiologie d’une grande richesse, que l’on explore jour après jour au fil de son internat et de la multitude des patients que l’on rencontre. Tout aussi diverse dans ses approches thérapeutiques, elle regroupe les psychothérapies de courants psychanalytiques, les thérapies cognitivo- comportementales, systémiques, la phénoménologie, le psychodrame et bien sur le maniement complexe des psychotropes. Chacun y trouvera son compte au vu de la variété des pratiques que regroupe la discipline : psychiatrie de secteur, d’urgence, de liaison. Mais également l’addictologie, la pédopsychiatrie, la gérontopsychiatrie, les unités mères/ bébés et le travail autour de la parentalité et de la périnatalité ; d’autres services spécialisés comme SMPR (Service Médico-Psychologique Régional pour les détenus) et les UMD (Unités pour Malades Difficiles), sans oublier les structures médico-sociales et tant d’autres.

L’internat sera d’ores et déjà l’occasion d’enrichir votre formation avec un large choix de DU.

A l’issue de celui-ci, les postes d’assistants et de praticiens hospitaliers sont faciles d’accès, partout en France. L’accès au clinicat est variable, selon les villes et les années, mais n’est pas obligatoire à la validation du DES.

Autant de pratiques que de structures pour exercer : le secteur publique avec les CHU, les structures hospitalières de secteur, les CMP mais aussi le privé et l’activité libérale, les structures médico-sociales et les équipes mobiles. Un tel éventail de possibilités laissera à chacun un large choix dans l’orientation de sa carrière.

Attiré par le monde de la recherche ? La psychiatrie est une discipline en perpétuel mouvement : le nombre de publications annuelles ne fait qu’augmenter. Un véritable terrain de jeux pour chercheurs en lien avec la génétique, l’imagerie cérébrale, la neurobiologie, les sciences cognitives… C’est aussi cela qui en fait une spécialité dynamique, tournée vers l’avenir.

Perdre de vue l’aspect somatique est un déchirement pour bon nombre des futurs internes en psychiatrie. Mais attention aux idées reçues, vos connaissances durement apprises au cours de l’externat sont nécessaires et vous serviront au court de votre carrière. La démarche médicale y est fondamentale : analyse sémiologique, hypothèses diagnostiques et élimination des diagnostics différentiels, discussions autour des choix thérapeutiques, prise en charge de ses effets secondaires et des pathologies associées. De plus, dans cette discipline, votre quotidien de médecin sera enrichi de réflexions éthiques, socioculturelles ; elle se trouve parfois au cœur de débats de société. Vous l’aurez compris, la psychiatrie a de multiples ressources, on ne s’y ennuie pas !

L’AFFEP, Association Française Fédérative des Étudiants en Psychiatrie est l’association regroupant au niveau national toutes les associations locales d’internes en psychiatrie. Elle a pour objectif d’améliorer la formation et l’information des externes et des internes. Pour plus de détails, rendez-vous sur son site : www.affep.fr où vous trouverez une description détaillée de la formation en France et les spécificités de chaque région.

Pour tous ceux qui feront le choix de ce beau métier, tourné vers l’humain, et qui décideront de s’intéresser à la complexité et à la richesse du psychisme, le livret d’accueil des internes écrit par l’AFFEP sera disponible prochainement sur le site internet, afin de vous guider dans vos premiers pas d’internes en psychiatrie.


MAQUETTE

La formation pratique comprend 8 semestres dont 4 en psychiatrie adulte, 2 en pédopsychiatrie et 2 libres (dont 1 hors filière obligatoire dans certaines villes, le plus souvent fléché = attribué facilement aux internes de psy ; et 1 en CHU obligatoire). La formation théorique est organisée par région et inter-région sous forme de cours hebdomadaires ou séminaires.

Pour parfaire vos connaissances dans un domaine, il existe de très nombreux de DU et DIU ainsi que deux DESC de type 1 (addictologie et pédopsychiatrie). Ces diplômes sont dits non qualifiants : ils apportent une compétence supplémentaire sans exercice exclusif. Ils nécessitent 4 semestres dans un stage validant pour la discipline, dont 2 pendant l’internat:

– DESC d’addictologie : pour étudier les consommations et conduites addictives ainsi que les mécanismes des dépendances et se perfectionner dans la prise en charge et la prévention de ces addictions aux niveaux médical, psychologique et social. Enseignement pratique sur 2 ans avec 120h de théorie.

– DESC de pédopsychiatrie : pour approfondir ses connaissances sur le développement et les pathologies du nourrisson, de l’enfant et de l’adolescent ainsi que sur les spécificités de la prise en charge des mineurs. Enseignement pratique sur 2 ans dont 1 semestre de pédiatrie obligatoire dans certaines villes et 250h de théorie.

 

3 Responses so far.

  1. fabien says:

    Bonjour,
    Je souhaite savoir si il est possible de faire son clinicat ou assistanat dans une autre ville que son internat? Si oui, auriez vous des conseils à me faire parvenir? ( nombre d inter CHU/ à partir de quel semestre contacter les services pour en discuter).Est ce un “handicap” ou non?. Pour le moment je souhaite faire mon internat à Paris pour ensuite aller en région toulousaine.
    Cordialement, Fabien Encatassamy

  2. Marie says:

    Bonjour,

    Je viens de passer l’ECN et je suis intéressée par la pédopsychiatrie. Il parait que le DESC de pédopsychiatrie n’est plus d’actualité car il aurait tout bonnement été supprimé. Dès lors, comment différencier les parcours “psychiatrie adulte” et “pédopsychiatrie” ? Le DESC sera-t-il remplacé par une autre formation complémentaire ? Vaut-il mieux faire un internat de pédiatrie pour ensuite devenir pédopsychiatre ?
    A quelques jours des choix définitifs des postes d’interne, merci à ceux qui pourront m’apporter des éléments de réponse.

    Bien cordialement

  3. dr bmrds says:

    SVP serai t’il possible de m’envoyer le programme d’enseignement théorique de l’internat en psychiatrie français .cela me serai d’une très grande aide .merci d’avance

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>